Israël - Palestine : A quand la paix ?

Profil Intervenant :
  Accompagné par Dominique Vidal Journaliste et historien, spécialiste du Proche-Orient
Durée de la formation :
  8 jours
Objectifs :

Accompagnateurs : Dominique Vidal, Anaïs Abou-Hassira et Joan Deas


Jamais la paix n’a paru plus éloignée entre Israéliens et Palestiniens. L’extrême droite israélienne mise sur le soutien de l’administration Trump pour faire prendre au conflit un tournant décisif : passer de la colonisation à l’annexion des territoires palestiniens, mettant fin du même coup à la perspective des deux États. D’ores et déjà, la Knesset, le Parlement israélien, a adopté des lois en ce sens.

Du côté palestinien, l’annonce d’un accord entre le Fatah, le Hamas et le Djihad islamique tarde à se concrétiser, alors que la population exprime une défiance croissante envers ces appareils politiques. C’est dire que, plus que jamais, la clé d’une issue pacifique se trouve entre les mains de la communauté internationale, si elle veut faire prévaloir son droit. Mais elle se trouve aussi dans les sociétés civiles. S’il semble affaibli, le camp de la paix en Israël continue de se battre pour un règlement juste et durable. Et une nouvelle génération de cadres palestiniens remet en cause la stratégie de leurs aînés de l’OLP. D’où le programme de ce voyage d’étude : rencontrer ceux qui, de part et d’autre, croient encore à une issue pacifique.

Le programme est établi sous réserve de modifications. Un interprète traduira l’intégralité des échanges durant le séjour.

Programme

Samedi 14 octobre 2017 - Départ de Paris
Nous quitterons Paris le samedi 14 octobre. À l’aéroport Ben-Gourion, un bus nous attendra pour effectuer le transfert jusqu’à l’hôtel situé à Jérusalem. 

Dimanche 15 Octobre 2017
Matin : rencontre avec Michel Warschawski et Avraham Burg. 

Michel Warschawski est un journaliste et militant anticolonialiste israélien (francophone). Il est cofondateur du Centre d’information alternative, une association indépendante formée d’Israéliens et de Palestiniens travaillant ensemble contre les discours dominants de part et d’autre et pour les droits individuels et collectifs des Palestiniens. D’origine française, Michel Warschawski vit depuis plus de cinquante ans en Israël. Il nous présentera sa vision de la situation en guise d’introduction au voyage. 

Avraham Burg est un homme politique israélien. Ancien président de la Knesset et de l’Organisation sioniste mondiale, il milite désormais en faveur de la décolonisation et de l’autodétermination du peuple palestinien. En 2015, l’ex-sioniste a appelé à voter pour le Hadash, le Front démocratique pour la paix et l’égalité dirigé par le Parti communiste israélien, seul parti judéo-arabe d’Israël. 

Déjeuner. 

Après-midi : visite du mémorial Yad Vashem. 
Consacré à la mémoire des victimes du génocide nazi, ce mémorial est situé au sommet d’une colline à l’ouest de Jérusalem. Nous le visiterons avec un guide indépendant.

Soir : dîner en groupe à Jérusalem. 

 

Lundi 16 Octobre 2017
Matin : départ pour une visite guidée de la vieille ville de Jérusalem.

Nous partirons de l’hôtel pour rejoindre la vieille ville de Jérusalem et y profiter d’une visite guidée afin de comprendre en quoi elle est un lieu incontournable. Chaque coin de rue regorge de faits historiques, la diversité que vous rencontrerez dans cette ville est unique. Le cœur de la vieille ville de Jérusalem a une histoire qui remonte à plus de 3 000 ans.
Aujourd’hui, Jérusalem représente aussi un symbole fort du conflit israélo-palestinien : c’est la « visite » d’Ariel Sharon sur l’Esplanade des Mosquées qui provoqua, fin septembre 2000, la seconde Intifada. Sa partie orientale fait l’objet d’un processus intensif de judaïsation.

Déjeuner libre dans la vieille ville. 

Après-midi : visite de Jérusalem, aperçu du mur et des colonies environnantes, avec les explications des enjeux avec Michel Warschawski.
Cinquante ans après son annexion par Israël à la suite de la guerre des Six-Jours, la partie orientale de Jérusalem compte presque autant de colons israéliens que d’habitants palestiniens. Avec la mainmise annoncée sur le bloc de colonies de Maale Adoumim, Jérusalem-Est ne pourrait plus devenir la capitale de l’État palestinien. Michel Warschawski nous donnera un « cours de géopolitique de terrain », pour comprendre à la fois la planification des colonies, la fonction du Mur de séparation et l’étouffement progressif des quartiers et villages palestiniens.

Rencontre avec Meron Benvenisti, historien du Moyen Âge, politologue, ancien maire-adjoint de Jérusalem (de 1971 à 1978) et partisan depuis près de quinze ans d’un État binational démocratique.

Soirée libre et nuit à Jérusalem.

 

Mardi 17 Octobre 2017
Matin : visite de Ramallah, capitale administrative de factode l’Autorité palestinienne, située à environ 15 km au nord de Jérusalem. 

Ramallah n’est pas l’une des villes les plus historiques de Cisjordanie, mais représente un emblème de la Palestine. Yasser Arafat y a été assiégé de 2002 à 2004. Il y est inhumé devant la Mouqata’a, quartier général de l’Autorité palestinienne, situé dans le centre-ville. Décrite comme un « miracle » ou un « mirage », Ramallah affiche sa modernité et veut donner l’image d’une « bulle » économique et politique protégée du conflit.

Déjeuner libre à Ramallah.

Après-midi : rencontre avec des acteurs de la société civile.

Soir : dîner en groupe et nuit à Ramallah.

Mercredi 18 Octobre 2017
Matin : visite de Bethléem, ville située en Cisjordanie à environ 10 km au sud de Jérusalem. 

Présentée par le Nouveau Testament comme le lieu de la naissance du Christ, elle a compté une majorité de chrétiens jusqu’à l’expulsion d’Israël de 800 000 Palestiniens lors de la guerre de 1947-1949. Nous y visiterons des camps de réfugiés et mesurerons ainsi la place que ces derniers occupent dans la vie de la Cisjordanie. Nous y découvrirons aussi les conséquences du Mur sur la vie quotidienne des habitants de la ville. 

Déjeuner à Hébron. 

Après-midi : visite d’Hébron, l’une des plus anciennes cités du Proche-Orient encore habitées et considérée comme une ville sainte par les trois grandes religions monothéistes. 
C’est aussi celle qui souffre le plus de la colonisation. Outre la grande colonie de Kyriat Arba dans sa banlieue, son centre-ville est désormais « fantôme », car la présence de quelques centaines de colons, protégés par de très nombreux soldats, a servi de prétexte à la fermeture de nombreuses rues, interdites d’accès aux Palestiniens.
Nous y rencontrerons des acteurs de la société civile et visiterons la ville avec Anouar Abou Eishé, natif de Hébron, professeur de droit à l’Université Al-Qods de Jérusalem et ancien ministre palestinien de la Culture.

Soir : soirée et nuit à Jérusalem. 

 

Jeudi 19 Octobre 2017
Matin : Jacques Bendelac viendra nous éclairer sur l’économie actuelle d’Israël et de la Palestine en tant qu’économiste et chercheur en sciences sociales à Jérusalem. 

Il nous expliquera pourquoi, à son avis, la « solution à deux États » reste viable.
Nous rencontrerons ensuite un représentant du Consulat général de France à Jérusalem et échangerons avec lui sur l’activité de la France en Palestine et sur les récentes initiatives prises par la France pour mettre fin au conflit.

Déjeuner libre à Jérusalem.

Après-midi : discussion et échange avec un représentant du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).
Créé en 1991, cet office est chargé d’aider le secrétaire général à coordonner l’action humanitaire dans les situations d’urgence. Le bureau de Jérusalem s’occupe des territoires palestiniens occupés. Un responsable de l’OCHA nous présentera une analyse cartographique « pointue » de la mainmise d’Israël sur la Cisjordanie et de ses conséquences pour la population.
Nous rencontrerons ensuite Charles Enderlin, journaliste, reporter et écrivain français,  correspondant de France 2 à Jérusalem pendant trente-quatre ans. Pour lui, l’établissement d’un État palestinien à côté d’Israël n’est plus possible. 

Nous passerons la soirée ainsi que la nuit à Haïfa.

 

Vendredi 20 Octobre 2017
Matin : rencontre avec des acteurs de la société civile israélo-palestinienne et visite de Saint Jean d’Acre, une ville d’Israëlà la population, où cohabitent juifs, chrétiens et musulmans.

Située depuis 1 500 avant Jésus Christ sur un promontoire rocheux au nord de la baie de Haïfa, elle a notamment joué un rôle important à l’époque des croisades. La vieille ville subit aujourd’hui une politique de judaïsation intense, qui dépossède les habitants palestiniens de leurs maisons. Un militant du Comité de défense de la ville nous montrera les stratégies et tactiques mises en œuvre à cet effet.   

Déjeuner à Acre, au bord de la mer. 

Après-midi : rencontre avec les bloggeurs de +972 magazine.
+972 est un magazine d’information et un blog communautaire de gauche indépendant créé en août 2010 par un groupe d’écrivains et de journalistes établis en Israël et en Palestine. C’est une organisation à but non-lucratif. Le nom du magazine est dérivé du code international 972 qui est partagé par Israël et les territoires palestiniens. 

Soir : dîner dans un restaurant typique de Jaffa.
Jaffa est la partie sud, ancienne de la ville de Tel Aviv-Jaffa en Israël. C’est un des ports les plus anciens du monde sur la côte orientale de la mer Méditerranée. Nous espérons que Shlomo Sand, l’auteur du fameux livre Comment le peuple juif fut inventé, pourra venir nous exposer sa critique de l’historiographie sioniste. 

Nous passerons la nuit à Jaffa (Tel Aviv). 

Samedi 21 Octobre 2017
Retour en avion de Tel-Aviv à Paris.

 

Dates et documentations

à Israël-Palestine
du 14 octobre 2017 au 21 octobre 2017
  Télécharger le bon de commande

Pré-inscription

Demande de devis

Vous pouvez nous contacter pour faire cette formation dans votre collectivité

Contact Inscription

    HANIA MESTOUR
Responsable formation

    01 40 79 64 72

    hmestour@iepp.fr
    Yannick SABAU-CHAINAIS
Assistant formation

    01 40 79 64 71

    inscription@iepp.fr